Comment Love me cru a vu le jour (et pourquoi)

Alors que je n’étais pas particulièrement porté sur la question de l’alimentation, et bien que les questions éthiques et environnementales m’ont toujours préoccupé, c’est véritablement à l’été 2015 qu’un déclic de ouf s’opère en moi. Déclic que je souhaite vraiment au monde entier tellement il m’aura été bénéfique. Je commence à changer de régime alimentaire, et pour la faire courte c’est un véritable bouleversement qui s’opère en moi, un incroyable réalignement des planètes ; tant au niveau physique, mental que spirituel.

Cette année 2015 restera gravée dans ma mémoire tant les émotions furent nombreuses et chatoyantes. C’est l’année où je prends conscience d’une évidence qui était pourtant là depuis le début. C’est l’année où je transforme radicalement mon rapport à mon corps et à ce qui m’entoure. Je découvre les incroyables vertus de l’alimentation vivante et quasi immédiatement je me réconcilie avec moi-même, mon corps, mes pensées, mes semblables êtres vivants, et avec la nature et la planète. Ça me faisait vraiment
beaucoup de belles émotions je vous assure…

Quelques mois plus tard, je retrouve la ligne de mes 20 ans et me remets au sport plutôt intensif. Commeça ; comme si de rien. Je m’extasie clairement des ressources insoupçonnées de ce corps, mises en attente depuis trop longtemps. Elles me semblaient avoir toujours été là ; et n’attendaient que le moment d’être réactivées en fait ! Aussi, c’est un réel enchantement de me nourrir avec toujours plus de vivant. Le goût et les saveurs se multiplient, les addictions au mauvais sucre et aux aliments transformés s’estompent, et rien ne me procure plus de plaisir que de me préparer mes plats, simples et colorés, alors que la cuisine et moi faisions deux encore quelques mois auparavant. J’oserai même rajouter qu’un ingrédient magique refait surface : l’instinct. Je reviendrai sur cette notion qui méritera prochainement un article entier je pense. Et c’est là que me vient une idée folle début 2016 : et si j’ouvrais un petit resto sans prétention pour démocratiser cette pratique et en faire profiter le plus grand nombre. En effet, cette alimentation pourtant si simple et évidente n’est pas encore monnaie courante en France ; il me fallait y remédier. C’était ma nouvelle mission de vie, et c’est avec une joie immense que je l’acceptais et la faisais mienne. Ah, et moi c’est David Adaneraw, fondateur de Love me cru : le tout premier petit oasis 100 % végétal et crudivore de France et de Navarre.

C’est fin 2016 que j’ouvre Love me cru, après quelques mois de préparations et de péripéties qui m’ont semblé pour la première fois de ma vie n’être que simple formalité. Quand on me demande comment j’ai fait en si peu de temps, j’explique que j’ai simplement suivi un tapis rouge. Quand tu es connecté, l’Univers te donne ce dont tu as besoin il me semble.

Si ce témoignage vous parle, alors vous êtes sur le bon chemin. Laissez vous guider par votre instinct : il sait mieux que quiconque ce qui est bon pour vous.

 

 


Le formulaire de gestion d’abonnement est disponible uniquement pour les abonnés aux mailing listes.