Où il devient urgent de changer de paradigmes

Plus que jamais, la nature nous enjoint de modifier nos comportements de consommateurs exacerbés ; et à réfléchir urgemment à des moyens de rendre notre planète plus saine et plus vivable. Parce qu’il en est de notre avenir ; si ce n’est de notre survie. Oui, c’est bien d’une transformation de fond en comble dont il est question.

Nos sociétés sont plus que jamais en danger. Le règne du vivant plus que jamais destabilisé. Notre planète plus que jamais fragilisée. Et ce sont bien nos sociétés occidentales, même si ce n’est pas l’unique raison, qui en ont accéléré le processus. Surexploitation des ressources naturelles ; surproduction et surconsommation de biens futiles ; bouleversements massifs de la biodiversité ; gaspillages en tout genre et j’en passe… Il est grand temps de tourner cetteInformations mauvaise page.

Et ce n’est pas le seul problème auquel nous sommes confrontés, nous humains. Plus que jamais ; notre santé est devenue instable, dysfonctionnelle et déficiente. La faute à des produits industriels beaucoup trop transformés, à des rythmes de vie effrénés, à notre coupure dramatique d’avec la nature, à des particules hostiles qui s’agglutinent dans nos villes et nos poumons… Et cette liste est loin d’être exhaustive.

Assainir notre alimentation est l’un des enjeux majeurs de nos sociétés pour reprendre la main sur notre santé. C’est du moins ce que défend Love me cru depuis le premier jour. N’est-ce pas Hippocrate, père fondateur de la médecine occidentale, qui ne cessait de mettre en évidence la relation entre une bonne santé et une alimentation saine ? Et c’était il y a de cela plus de 2 000 ans.

Ensemble, reprenons le contrôle de notre santé. Détournons-nous des produits qui nous détruisent à petit feu. Retrouvons le plaisir des choses simples et des goûts vrais. Et ajoutons beaucoup (plus) de sens et de valeurs dans nos gestes de tous les jours. Il est grand temps de devInformationsenir les acteurs de notre avenir et de reprendre les rennes.

 

 


Le formulaire de gestion d’abonnement est disponible uniquement pour les abonnés aux mailing listes.